La dernière fois que l’on m’a dit merci… 

7 comments

  

LA DERNIÈRE FOIS QUE L’ON M’A DIT MERCI… (53 billets en 2015: semaine 24)

 Merci? Un tout petit mot qui est très important pour moi!

Il fait partie des premiers mots que j’ai appris à mes enfants tellement je le trouve important…

La dernière fois que l’on m’a dit merci… Certainement mes enfants justement… Quand je leur ai fait plaisir… J’ai un gros câlin et un « merci ma mamouuuuuuunette »! C’est bon ça…

Le « merci » chez un adulte se perd… Je ne parle pas du merci « automatique » dit à la va-vite… Le « vrai merci » par exemple d’un chef d’entreprise à son employé qui a bien bossé! Il y a encore une dizaine d’années, cela se faisait encore assez fréquemment (la dernière lettre de remerciement pour un job que j’ai bien réalisé doit dater d’il y a…10 ans… Alors soit je travaille mal maintenant… Soit on ne sait plus dire merci!… Et comme à l’extérieur de l’entreprise je reçois encore des remerciements pour ce que j’aurais pu faire… J’en déduis… Bon… Et ce constat, je ne suis pas la seule à le faire… CQFD!)

Le monde du travail à bien changé… Je vous en ai déjà parlé ICI

Avec la culture des indicateurs, le merci a été remplacé par des primes (c’est bien… Mais avant il y avait aussi le « merci »… une culture du résultat qui fait que si on a atteint l’objectif fixé, c’est une sorte « d’auto-merci »!

C’est dommage… Cette culture du résultat en a fait oublier l’aspect humain… Si l’employé de base à atteint son objectif, son manager l’atteindra aussi, son super manager également… Bref, le merci devient un chiffre (et dans le moins pire des cas une prime)

Est ce du à la crise?

Dans le « pire » des cas, si votre objectif est atteint, voire même dépassé… On vous dit que c’est bien… Mais toujours pas de merci… On vous dira plutôt que vous avez de la chance d’avoir un travail en ce temps de chômage+++… En effet, la crise est un peu passée par là!

Punaise… Mais il faut que les managers réapprennent à savoir dire « M-E-R-C-I »

La culture du résultat ok… Mais il faut y remettre un peu d’empathie et d’humanité…

C’est cette absence de « chaleur humaine » dans les grandes entreprises, qui a fait disparaître les « bonnes habitudes » comme le débriefing devant un café…

D’ailleurs, les meilleures grandes entreprises pour les salariés sont celles qui ont réinstauré ces « bonnes habitudes », car ils ont compris qu’un salarié bien dans son entreprise est plus productif… Tout le monde y gagne… L’entreprise et le salarié!

Ces mêmes grandes entreprises ont inventé un nouveau job… Celui de « Feel good manager »… Cette personne est chargée de trouver des solutions pour rendre le quotidien d’un salarié plus facile et qu’ainsi il soit plus efficace pour son entreprise:

  • Mettre des fruits frais à disposition des salariés
  • Prévoir des fontaines d’eau à la disposition de tous
  • Organiser des journées ludiques de team building
  • Prendre en charge les démarches administratives d’un nouveau salarié (recherche de logement, démarches auprès des organismes, recherche d’écoles s’il a des enfants,…)
  • … Tout est à imaginer et c’est le rôle de ce Feel good manager!

 Allez un peu d’humour avec ce vieux tube des Charlots… Merci Patron!

Et vous? Quelle est la dernière fois où l’on vous a dit merci?

Xoxo

TheMouse

Voilà ma participation de la semaine au défi « 53 billets en un an » que nous a concocté Agoaye sur son blog

IMG_6832

Si vous voulez en savoir plus sur ce défi…

Le principe de ce groupe

Les participants

Alors voilà les thèmes du 1er mois…

/home/wpcom/public_html/wp-content/blogs.dir/db2/62260977/files/2014/12/img_4459-0.jpg

 

 

Suivez et likez:

7 comments on “La dernière fois que l’on m’a dit merci… ”

  1. Sans rentrer dans le côté excessif de nos camarades américains, nous manquons clairement en France d’une reconnaissance de la valeur travail et de la bonne collaboration d’une équipe, savoir encore créer une bonne ambiance d’équipe, déjeuner avec eux, garder un contact « humain » et savoir dire « merci » je trouve que c’est un acte normal ! mais on cherche tant à instaurer des strates à bien différencier les niveaux et nous faire comprendre que déjà donner du travail est un acte de bonté que l’on ne veut plus donner à nos collègues, ou que l’on veut nous octroyer. Je ne m’attends pas à recevoir des prix, des coupes ou autre, mais quand on accomplit correctement son travail ou qu’on nous demande un effort qu’il est fourni , un remerciement ou un acte de gratification que ce soit financier ou autre manque de nos jours.
    Comme le dit Puce, on essaye déja de l’inculquer à notre petit, car je trouve que cela fait partie des règles de bases dans la vie, savoir dire « s’il vous plait » et « merci » , la politesse et le respect n’a pas de prix pour moi au quotidien au boulot, dans la rue, à la maison et partout .

    1. Je vois que l’on est bien d’accord sur le sujet… Ce constat est bien triste je trouve… J’espère que l’entreprise va revenir aux valeurs fondamentales… Car sinon ce qui attend nos enfants justement, c’est moche!

  2. Pour être honnete, je n’ai pas le souvenir d’avoir eu de merci, autrement que par les gratifications salariales. Ou alors j’ai la mémoire courte… Par contre, en parlant de la culture du resultat, la pire sensation que j’ai vecu, c’est des score juste moyen équivalent à un 10/20 du temps où j’étais à l’ecole. et cette impression d’avoir pris une claque. L’argument que l’on me sort ? « Si je te fixe des objectifs, j’attends que tu les depasses. » Oui, bien sur, mais a quel prix ? Perso, je fais vite la balance entre mon implication au travail et mon retour sur investissement. J’ai trop vu à quel point il était facile de ne plus être considéré dès que tu montres des signes de faiblesse… Je partage ton point de vue sur le manque d’empathie dans le monde du travail. Et pour avoir été manager moi-même, c’est bien l’empathie et le bien être de mon équipe qui me donnait toute mon appréciation de ce role.

    1. C’est exactement ça… Comme si « par définition » les objectifs étaient donnés pour être non atteignables avec la volonté secrète qu’ils soient dépassés!
      Contente que tu aies su penser au ben être de ton équipe quand tu as été manager!!! J’ai eu une chef de service formidable qui savait mener toute son équipe « au sommet » en étant humaine, empathie et sympathique (elle portait souvent les croissants le matin quand on débriefait et du coup les journées commençaient au top!!!)

  3. Oh oui, je te comprends tout à fait pour la reconnaissance et le merci au travail.
    Un an que j’ai rejoins ma nouvelle équipe, et ça commence à se détendre sur le merci. Et le chef aussi, qui fait des efforts pour tout ça.

    C’est comme pour les petits en fait, faut réinstaurer cet automatisme.

Laisser un commentaire