SoPsY: Comment s’orienter dans la constellation psy?

9 comments

SoPsY: Comment s’orienter dans la constellation psy? … Ou toutes les questions que vous vous êtes posé sur les psy, sans jamais oser demander!!!

Coucou les MouseCatchers

Voilà la chronique désormais hebdomadaire de SoPsY (voir sa présentation ICI)

Cette semaine, SoPsY nous propose, de vous aider à vous y retrouver pour choisir votre « psy » !

Alors? Que pensez vous de ce nouvel article propose par SoPsY?

Et surtout, n’hésitez pas à échanger avec SoPsY dans les commentaires 😉

XOXO

TheMouse

Retrouvez ICI toutes les chroniques de SoPsY
💕💕💕💕💕💕💕💕💕💕💕💕💕💕💕

Bonjour les Silvers,
Vous avez peut-être déjà envisagé de consulter et mais vous avez renoncé ne sachant pas à qui vous adresser?

Je vous propose un petit guide pour apprendre à se diriger dans la constellation « psy ».

Un psy oui, mais lequel?

 


L’abréviation psy recouvre des réalités très différentes.

Le psychiatre est un médecin. Il a été formé à la faculté de médecine et est habilité à prescrire des médicaments. Il est également remboursé par la sécurité sociale.

Le psychologue a fait au moins cinq années d’étude à la faculté des sciences humaines. Il détient une expertise dans le domaine des émotions, du comportement, des interactions humaines et de la santé mentale. Le titre de psychologue est protégé et le professionnel a un numéro adeli qui atteste de sa formation. Les consultations ne sont pas remboursées par la sécurité sociale mais elles peuvent l’être par une mutuelle.

Les titres de psychothérapeute et de psychanalyste peuvent être utilisés par les psychologues ou les psychiatres lorsqu’ils pratiquent des thérapies. Dans ce cadre, il s’agit d’une compétence supplémentaire pour ces professionnels.

Il existe également des psychothérapeutes et des psychanalystes qui ne sont ni psychologues, ni psychiatres mais qui ont été formés à un mode thérapeutique et le pratiquent. Ils ne sont pas remboursés par la sécurité sociale et s’ils n’ont pas de numéro adeli, ils ne peuvent pas être remboursés non plus par les mutuelles.

Une fois que vous avez déterminé le type de professionnel qui vous convient, demandez à votre médecin généraliste, à vos amis, à vos collègues s’ils connaissent un bon professionnel. La recommandation par une personne connue vous aidera à faire confiance au professionnel concerné.

 

D’accord, j’ai pris la décision mais que va-t-il m’arriver lors de cette première consultation? Ne vais-je pas avoir l’air idiot? Je ne vais pas savoir quoi dire…


Lorsque les gens prennent contact avec un psy pour la première fois, ils sont souvent extrêmement stressés. Ils se demandent comment va se passer la première consultation et se disent qu’au fond, ils n’ont rien à dire à cet inconnu. Les psys sont formés pour vous accueillir, pour vous rassurer et pour vous aider à parler sans peur d’être jugé.

S’il y a un lieu au monde où vous pouvez être vous-même sans craindre le regard d’autrui, c’est le cabinet du psy. C’est le lieu où tout peut être dit à travers des mots, à travers des réalisations artistiques, à travers des symboles. Le lieu où poser le fardeau d’une histoire trop lourde. Le lieu où pleurer sans honte et sans peur.  

 

Mais ceux qui vont voir un psy sont fous et je ne le suis pas…


La maladie mentale existe et elle est très vaste. Les psys sont les professionnels chargés d’aider les personnes qui souffrent de pathologies mentales mais ce n’est pas leur seul et unique rôle.

La maladie mentale reste relativement rare alors que le mal-être psychique est très courant.

Qui n’a jamais rencontré des difficultés relationnelles dans sa vie familiale, sentimentale ou professionnelle?

Qui ne s’est jamais posé des questions sur la meilleure façon d’éduquer ses enfants?

Qui n’a jamais eu des difficultés à communiquer avec son conjoint?

Qui n’a jamais été submergé d’interrogations sur ses choix professionnels?….

Venir consulter hors pathologie mentale était un luxe réservé à une certaine élite, souvent parisienne. Aujourd’hui, l’accès à la sphère psy s’est démocratisée et c’est une immense chance. Tout un chacun peut venir voir son psy de façon plus ou moins régulière comme on pourrait consulter un médecin généraliste. Il est possible de réaliser un suivi en quelques séances pour venir à bout d’une difficulté passagère ou de s’engager dans un suivi à long terme pour se comprendre et progresser vers un certain épanouissement. Le psy respecte vos objectifs et vous accompagne sur le chemin qui est le vôtre.

 

D’accord, ceux qui consultent ne sont pas fous, mais ils sont faibles…

Pour beaucoup, se gérer seul, sans aucune aide extérieure est une preuve de force de caractère.

En réalité, c’est exactement le contraire. Aller voir un psy demande un courage immense. D’abord parce qu’il s’agit de dépasser des stéréotypes sociétaux bien ancrés et ensuite parce qu’il s’agit d’accepter de faire confiance, de se livrer et de remettre en cause des fonctionnements établis souvent depuis l’enfance. On parle de travail sur soi car la démarche demande du temps, de la patience, de l’engagement, de l’énergie et de la persévérance.

 

Si un jour vous voulez tenter l’expérience « psy », gardez en mémoire une information essentielle: si nous sommes psy, c’est que notre vocation est de nous mettre au service de nos patients pour les aider sans jugement et avec une forme d’amour qui s’appelle l’empathie. Notre plus belle récompense est le mieux-être de nos patients.

 

Qu’en pensez-vous, les Silvers?

 

XoXo,

 

SoPsY

 

 

Suivez et likez:

9 comments on “SoPsY: Comment s’orienter dans la constellation psy?”

  1. Merci pour cet article qui casse un peu l’image du psy réservé aux malades .
    Et je préfère de loin les psychologues aux psychiatres qui ont tendance à bourrer les gens de médocs systématiquement.
    Je ne suis pas pour .
    Bisous ma souris préférée !

  2. J’ai eu 2 psychologues et un psychiatre. Pour des raisons financières j’ai du arrêter mais j’avoue que les psychologues m’avaient mieux aider que le psychiatre. Apres chacun a des emotions, sensations, ressentis et objectifs different et ces psys l’abordent aussi de manière différente qui peuvent plus ou moins nous convenir. Déçue de ne pas aller plus loin dans ma thérapie; plus tard j’espère pouvoir le faire.

    1. Merci pour ce témoignage. Il est vrai que le choix d’un psy est aussi impacté par les méthodes thérapeutiques employées. Je l’aborderai dans un prochain billet. Et il est exact également, que c’est une relation humaine et que la personne a son importance… Ne renonce pas à ton travail thérapeutique. C’est tellement important. Bon courage.

    2. Je sais que c’est important mais en étant au chomage en ce moment, financièrement ce n’est pas possible. Je dois faire des concessions et … payer les factures et me nourrir sont mes priorités. :/

  3. Un article bien expliqué pour différencier le psychiatre du psychologue , aussi faire gaffe à l’abréviation trop utilisée qui prête à confusion …
    Je me permets un complément d’infos les cs en psy-oncologie au nbre de 5 sont pris en charge par la SS, ensuite à la charge de la personne .

    1. Merci beaucoup pour cette précision. Il est vrai que les consultations peuvent être prises en charge dans des cas très particuliers. La MDPH finance certaines prises en charge lorsqu’il y a un handicap reconnu. De même, des associations peuvent amener des financements comme dans le cas de traumatismes crâniens ou d’addictions par exemple. Le nombre de séances est toujours réduit. Ensuite, la personne doit financer le suivi.

  4. Bonjour, Très bon article, qui décortique bien le terme de « psy » : bravo !
    Moi je vois un psychiatre en pointillé. Quand j’ai perdu mes parents il y a 24 ans j’ai eu besoin de me sentir aidée par toutes les émotions qui m’ont envahies…puis par mon divorce également.
    Cette psychiatre est exceptionnelle, nous sommes dans l’échange, la discussion et doucement elle m’amène à ce que je fasse moi même mes conclusions et ainsi que j’avance.
    J’y suis allée régulièrement dans ces périodes difficiles de ma vie avec des interruptions.
    A ce jour, j’y vais donc en pointillé quand une inquiétude, une angoisse se fait sentir.
    J’ai beaucoup « grandit » grâce à son aide, son analyse et je me sens mieux face aux difficultés aux épreuves de la vie.
    Voilà, j’espère que mon témoignages aidera certaines à franchir le pas si le besoin se fait sentir.
    Bonne journée.
    Bizzz de Léna33 (misslena33 sur insta)

    1. Merci Léna 33. Je crois qu’il est très important d’apporter des témoignages comme le tien pour que les gens osent s’engager. Bonne fin de journée.

Laisser un commentaire