SoPsY: je dis Nooooooooon!

SoPsY: Noooooooooon!


Coucou les MouseCatchers
Voilà la chronique désormais hebdomadaire de SoPsY (voir sa présentation ICI)

Cette semaine, SoPsY nous propose de savoir dire NON!

Pas plus tard que ce matin j’ai du dire NON à mon Adoadorée qui évidemment me fait la tête! La facilité aurait été de dire oui… mais NOOOOON!

Alors? Que pensez vous du sujet du jour?
Et surtout, n’hésitez pas à échanger avec SoPsY dans les commentaires 😉

XOXO

TheMouse

Retrouvez ICI toutes les chroniques de SoPsY

💕💕💕💕💕💕💕💕💕💕💕💕💕💕💕

Hello les Silvers,

 

Qui ne se souvient pas de cette période glorieuse durant laquelle nos enfants-adorés usaient et abusaient du non? En effet, à 3 ans, les enfants découvrent leur capacité à s’opposer et ont alors tendance à se plaire dans la position du refus systématique. Une période bénie pour les parents!

Pour autant, arriver à l’âge adulte, il est souvent mal aisé de dire non tant dans le domaine personnel que dans le domaine professionnel.


 

Quels sont les principaux freins à la capacité de dire non?

Le premier frein réside dans la connaissance et la confiance en soi. Pour pouvoir dire non, il est nécessaire de savoir ce que l’on veut et ce que l’on ne veut pas. Certains ont d’eux-mêmes une image tellement imprécise qu’ils ne savent pas déterminer ce qui est bon pour eux ou ce qu’ils souhaitent être ou vivre.

Le second frein est la capacité de faire un choix. Certaines personnes ne parviennent pas à se décider. Aucun choix n’apparaît comme absolument bon et la prise de risque est toujours trop lourde. Dès lors, ces personnes se laissent porter par la volonté de l’autre.

Le troisième frein réside dans la peur du conflit. Dire non signifie marquer une opposition et donc prendre le risque que celui qui a posé la question, accepte mal une réponse négative. Cependant, si une personne pose une question, c’est sans doute parce qu’elle attend une réponse et elle doit être prête à entendre toutes les réponses possibles.

Le quatrième frein réside dans la peur de perdre ou de prendre sa place dans un groupe. Dire non, c’est instaurer des limites qui sont propres à une personnalité et qui en dessine les contours. Lorsqu’une personnalité est un peu marquée, elle occupe une place et a une réelle fonction dans le groupe. Certains préfèrent rester transparent de peur d’être rejeté.

Enfin, la culpabilité est le dernier frein. On peut penser que dire non fait de nous quelqu’un d’égoïste, de fainéant ou de malpoli alors que dire non fait du nous simplement quelqu’un de conscient de ses limites.

 

Pourquoi apprendre à dire non?

Pour soi. Et pour les autres.

Savoir dire non, c’est aussi savoir dire oui. Et dire oui ou non, c’est se positionner, c’est faire des choix pour soi. C’est donc exister aux yeux de tous. Et exprimer qui l’on est vraiment, permet d’être en paix avec soi-même et aussi avec les autres. Si notre attitude est en adéquation avec ce que l’on ressent, les autres le perçoivent et sont en sécurité à notre contact.


Dire oui et dire non va donc ouvrir de nouveaux horizons et permettre une existence plus conforme à son être profond et donc plus respectueuse de soi et des autres.

 

Comment apprendre à dire non?

Il est d’abord nécessaire de déterminer la raison pour laquelle il est difficile de dire non et les circonstances dans lesquelles dire non est impossible. A-t-on du mal à dire non dans le domaine professionnel? Vis-à-vis de son conjoint? De ses enfants? Ou bien vis-à-vis de soi-même?


Une fois le problème posé, s’il est lié à un manque de confiance en soi ou à une histoire personnelle difficile, peut-être est-il intéressant de se faire aider par un psy pour quelques séances.

Ceci établi, lorsque la situation se présente, demander à son interlocuteur un temps de réflexion offre la possibilité d’étudier sereinement la réponse que l’on veut apporter et d’être conscient des véritables motivations qui amène à dire non. Cette démarche va asseoir notre motivation et nous permettre de ne pas flancher. Dans un premier temps, il est préférable de choisir des situations peu chargées émotionnellement donc pour lesquelles le risque est mesuré.

A chaque fois, que l’on est parvenu à dire non, il est important de prendre le temps de se féliciter et de constater les effets positifs de cette décision sur notre vie. Ceci va nourrir notre capacité à poursuivre la démarche.

A force de dire non et de constater que rien de grave n’arrive et que cela permet même un mieux-être significatif, le non deviendra une alternative tout à fait envisageable, même dans des situations perçues comme plus dangereuses.


Pour que ce processus fonctionne avec le moins de heurts possibles, il est important de prendre soin de verbaliser une réponse négative avec fermeté mais sans agressivité. La fermeté informe l’interlocuteur de la stabilité de la décision. L’agressivité, au contraire, fait entrer une composante émotionnelle négative dans l’échange et risque de mener au conflit. La communication non violente peut s’apprendre aisément lors de stages brefs en développement personnel.

 

Alors, et vous les Silvers, avez-vous appris à dire non?  

 

XoXo

SoPsY

SoPsY: Que ressent mon psy durant une séance?

SoPsY: Que ressent mon psy durant une séance?

Coucou les MouseCatchers
Voilà la chronique désormais hebdomadaire de SoPsY (voir sa présentation ICI)

Cette semaine, SoPsY nous propose de découvrir ce que ressent un psy pendant une séance!

C’est une question que je me suis toujours posée… Le psy pense t il a sa liste de courses à faire tout en répondant machinalement à nos questions? Comment un psy arrive à gérer ses émotions devant une personne en grande détresse?…

Alors? Que pensez vous de ce sujet? Comment voyiez vous le ressenti d’un psy? L’imaginiez vous ainsi?

Et surtout, n’hésitez pas à échanger avec SoPsY dans les commentaires 😉

XOXO

TheMouse

Retrouvez ICI toutes les chroniques de SoPsY
💕💕💕💕💕💕💕💕💕💕💕💕💕💕💕

Que ressent mon psy durant une séance?

 Le principe d’une thérapie est d’offrir un espace d’empathie. Le psychologue est formé pour offrir en toutes circonstances, une attitude sécurisante. Il est également prêt à offrir une véritable écoute bienveillante.

Cependant, il n’est pas rare qu’un patient s’interroge. Mais que va penser mon psy, si je lui confie tout ce que je me reproche, tout ce que j’ai fait de mal?

 

Pas de jugement, pas d’attente

Le jugement est vide de toute empathie ou de toute forme de compréhension à l’égard d’autrui. C’est pourquoi, il ne peut absolument pas faire partie des outils du psychologue.  

Ainsi, dans la vie courante, il n’est pas rare d’entendre: « elle ne s’arrange pas: elle a encore grossi. » Aucune empathie, aucune forme de compréhension.

En thérapie, le psychologue pourra éventuellement constater une prise de poids. Il va alors essayer de comprendre l’histoire de ce surpoids, son rôle dans la vie du patient et le ressenti de ce dernier à l’égard de cette problématique.

L’absence de jugement signifie qu’aucune action ou pensée ne peut être considérée comme bonne ou mauvaise dans l’absolu. Le thérapeute ne condamne pas un patient parce qu’il a trompé sa femme. Il va essayer de comprendre le rôle de cette action, sa signification et peut être aussi, aider le patient à affronter les conséquences de ses actes et à éviter une répétition.

Les faiblesses humaines sont l’expression d’une souffrance qui doit être travaillée. En thérapie, tout peut être dit car le psy n’a pas d’attente vis-à-vis de son patient. S’il n’a pas d’attente, il ne peut pas être déçu. Donc le patient n’a pas à préserver le vernis social.

 

Des progrès mutuels

Chaque patient qui pousse la porte du cabinet est la promesse de découvrir une nouvelle personnalité dans sa vérité. L’absence de jugement et la confidentialité vont permettre de créer une relation de confiance absolue et vont donner accès à une véritable connaissance et acceptation de l’autre dans ce qu’il est. La séance est une rencontre et la promesse d’une progression respective. Si le patient a véritablement envie de travailler, ses progrès seront le plus beau des cadeaux offert au thérapeute. Et le chemin parcouru est d’une certaine façon toujours différent. Il permet au thérapeute de progresser également dans sa technique et dans sa connaissance de lui-même.

 

 

Les émotions du psy sont des outils au service de la thérapie

Selon l’attitude de son patient, selon son implication, selon ses exigences, le thérapeute peut être traversé par de multiples émotions positives ou négatives. Il ne serait pas normal de ne pas être heureux lorsqu’on vous annonce la venue d’un futur bébé grandement désiré. Cependant, cette première sensation passée, le psychologue peut se poser la question de la capacité du patient à accueillir cet enfant, de la meilleure façon de l’accompagner…De la même façon, il est impossible de ne pas être triste à l’annonce d’une grave maladie. Mais, le psychologue doit gérer sa tristesse pour une fois de plus, s’interroger sur les besoins du patient.


Le psychologue peut également être agressé ou remis en cause par son patient. Le thérapeute est formé à ne pas considérer ses situations comme personnelles. Elles communiquent des informations sur le patient et c’est ainsi qu’elles doivent être traitées.

 

 

Un lien unique et circonstancié

Le rapport thérapeutique est une relation humaine unique. Elle n’obéit à aucune règle de la vie courante. Elle n’existe qu’à l’intérieur de l’espace thérapeutique. Entre le patient et le thérapeute, il existe une forme d’amour platonique, non possessif avec un but commun, le mieux être du patient.

Bien sûr, il peut arriver, comme dans toute relation humaine, que le thérapeute ressente de l’ennui ou même une certaine exaspération. Une fois encore, ces sentiments n’ont d’intérêt que par ce qu’ils révèlent au niveau thérapeutique. Peut être que l’ennui par exemple va témoigner d’un certain ronronnement dans la thérapie. C’est un signal que le thérapeute doit utiliser pour modifier certains paramètres et permettre une reprise de la dynamique thérapeutique.

 

Et lorsque le rideau tombe…

Quand la séance est terminée, le thérapeute n’oublie pas ses patients pour autant mais il se doit, pour conserver sa propre santé mentale, de prendre une certaine distance avec leurs émotions, leurs vies…

Et lorsque la thérapie se termine, le thérapeute est toujours très heureux si le patient le quitte suffisamment armé pour affronter seul et épanoui sa vie quotidienne.

Il arrive aussi que thérapeute et patient deviennent amis une fois la thérapie terminée. La relation change alors de modalité et de lieu d’existence.

Mes chroniques à la radio sur France Bleu Azur… Février 2017

Mes chroniques à la radio sur France Bleu Azur… Février 2017


Coucou les MouseCatchers

Et voilà… Depuis le mois de septembre j’ai donc deux chroniques par semaine sur lesquelles je travaille avec Nicolas Mérou, journaliste de cette tranche du matin de 6h à 9h

La chronique des filles du web passe du lundi au vendredi à 6h55… Et moi j’y suis le mardi et le vendredi!

Alors… Si cela vous dit, voila les liens pour écouter ces chroniques pour le mois de février 2017

Alors? Que pensez vous de ces chroniques à la radio?

Peut être avez vous des idées de chroniques que vous aimeriez que j’aborde? N’hésitez pas à me le dire, si je le peux, j’essaierai de les aborder 😀

XOXO

TheMouse

… pour reprendre le jingle de cette radio… « on est bien ensemble! »

SoPsY: Ciel! J’ai la mémoire qui flanche…

SoPsY: Ciel! J’ai la mémoire qui flanche…

Coucou les MouseCatchers
Voilà la chronique désormais hebdomadaire de SoPsY (voir sa présentation ICI)

Cette semaine, SoPsY nous propose de connaître l’état de votre mémoire!

Vous voyez comme SoPsY prend soin de vous, avec des sujets qui varient chaque semaine!!!

Allez j’ouvre le bal en répondant à la question que SoPsY nous pose à la fin de son article: comment faites-vous au quotidien pour prendre soin de votre mémoire?

J’avoue qu’en ayant en même temps le blog, la chaîne YouTube, les chroniques radio, mon job, mes activités extraprofessionnelles et ma famille… ma mémoire est parfois joueuse!!! Alors j’ai des agendas pour chacune des « parties » de ma vie (job, réseaux sociaux et perso)… et de façon étonnante, une fois que j’ai inscrit la tâche dans un des agendas… je n’ai plus raison de l’agenda!!! C’est mémorisé!!!

Il faut dire que j’ai une mémoire visuelle très importante et c’est ce qui me sauve depuis toujours!!! Si vous aviez vu ma méthode pour apprendre les 500 questions à réviser pour passer mon internat en pharmacie!!! Personne ne pouvait bosser avec moi: tout en mindmapping! Et déjà à l’époque, une fois ma « carte mentale » réalisée, c’était appris!

Encore aujourd’hui c’est la méthode que j’utilise pour préparer mes chroniques à la radio… et du coup lorsque je suis devant le micro, j’ai la « carte mentale du sujet devant moi » et hop… tout est « en tête »… voilà une de mes « cartes mentales »… et avec ça, je fais une chronique radio, une vidéo sur YT et un article sur mon vlog en ajoutant des infos différentes selon le support!


Donc j’aide mon cerveau… en ayant des supports! Cela ne remplace pas ce que je dois apprendre/savoir mais lui apporte une sacré aide!

Alors? Que pensez vous du sujet du jour?

Et surtout, n’hésitez pas à échanger avec SoPsY dans les commentaires 😉

XOXO

TheMouse

Retrouvez ICI toutes les chroniques de SoPsY
💕💕💕💕💕💕💕💕💕💕💕💕💕💕💕

 

Ciel! J’ai la mémoire qui flanche…

 

Hello les Silvers,

 

Les années passant, l’ombre d’Alzheimer semble rôder. Terrifiante. En effet, souvent de façon très exagérée, nous pouvons avoir la sensation de perdre la mémoire.

 

Mauvaise nouvelle: avec l’âge, les capacités cognitives diminuent significativement

Toutes les connaissances acquises aujourd’hui convergent pour dire que les capacités cognitives déclinent avec l’âge. Il est donc normal que la mémoire d’un individu fonctionne moins bien à 50 ans qu’à 25. Par exemple, il n’est pas rare d’avoir plus de mal à mémoriser des noms de famille ou des prénoms à 50 ans et plus. Donc, dans ces cas-là, pas d’inquiétude!


Il est à noter cependant que tous les types de mémoire ne sont pas altérés avec le temps qui passe. Ainsi, la mémoire rétrograde est rarement touchée. Quel que soit l’âge, les personnes restent capables d’évoquer des faits appartenant à leur jeunesse. De même, la mémoire procédurale reste stable: on n’oublie jamais comment faire du vélo!

 

Peut être que je suis tout simplement inattentif…

Vous pensez que votre mémoire est défaillante parce que vous avez perdu votre voiture dans la parking ou parce que vous avez égaré vos clés chez votre sœur ou bien encore parce que vous avez oublié de payer la dernière facture d’électricité?


Il est important de distinguer la mémoire de l’attention. Vous ne retrouvez pas votre voiture dans le parking parce qu’au moment où vous vous êtes garé, vous avez agi en pilote automatique, sans prendre conscience vraiment de ce que vous faisiez.

Nous procédons souvent de façon automatique sans que l’information soit suffisamment traitée par le cerveau pour être mémorisée. Toujours dans l’exemple du parking, vous pouvez pensez que votre mémoire flanche, si vous avez pris la peine de noter mentalement le numéro de votre place de parking et que vous l’avez quand même oublié.

 

 

 

Je suis vraiment inquiet(e), que dois-je faire?

Si vous avez l’impression que les épisodes de ratés mnésiques se multiplient, vous pouvez commencer à vous interroger.


Tout d’abord, le fonctionnement cognitif peut être modifié de façon significative, mais transitoire, par la prise de certains médicaments. Les conditions de vie peuvent également être un facteur négatif: si vous êtes dans une situation d’angoisse ou de stress marqué, votre mémoire va naturellement fonctionner moins efficacement. Si vous êtes particulièrement fatigué ou dans une situation de dépression, de même, la mémoire va être beaucoup moins efficace.

Si votre inquiétude demeure, pour vous ou pour un proche, une première démarche peut consister à prendre RDV avec un neuropsychologue qui va vous recevoir et évaluer lors d’un premier entretien, si vous avez besoin d’effectuer des tests pour objectiver le fonctionnement de votre mémoire. En fonction des résultats, il pourra vous orienter vers une prise en charge adaptée.

 

Bonne nouvelle: nous pouvons entretenir notre mémoire

La mémoire ne peut pas être séparée du reste de l’individu. La qualité de son fonctionnement dépend déjà dans un premier temps de la qualité de vie de la personne: éviter le stress, se nourrir correctement, bien dormir, s’aérer les neurones (car le cerveau a besoin de beaucoup d’oxygène).

Ensuite, la mémoire n’est pas un muscle mais elle doit être stimulée pour rester active. Les nouvelles technologies prennent la place de notre cerveau à de nombreux égards: mémorisation d’un numéro de téléphone, d’un rdv, d’une liste de courses….

Lorsque la mémoire commence à moins bien fonctionner de façon implicite, c’est à dire sans un effort conscient, il est important de développer des stratégies mnésiques explicites, c’est-à-dire totalement conscientes. Ma voiture est garée à la place 2K25. 2 comme mes enfants, K, comme l’initiale de Kiki, mon chat, et 25 comme la date d’anniversaire de mon frère. Une fois, ces liens établis, je peux me représenter une image mentale de ces informations: mes deux enfants discutant avec mon frère qui tient Kiki dans les bras. Plus les références seront chargées affectivement, plus ce sera efficace.

Cela peut vous paraître complexe pour une simple place de parking mais ces mécanismes sont très efficaces, prennent peu de temps lorsqu’ils deviennent systématiques, stimulent votre cerveau et vous garantissent une très bonne mémorisation, malgré le vieillissement normal de votre cerveau.

 

Et vous les Silvers, comment faites-vous au quotidien pour prendre soin de votre mémoire?

 

XoXo

SoPsY

SoPsY: Comment s’orienter dans la constellation psy?

SoPsY: Comment s’orienter dans la constellation psy? … Ou toutes les questions que vous vous êtes posé sur les psy, sans jamais oser demander!!!

Coucou les MouseCatchers

Voilà la chronique désormais hebdomadaire de SoPsY (voir sa présentation ICI)

Cette semaine, SoPsY nous propose, de vous aider à vous y retrouver pour choisir votre « psy » !

Alors? Que pensez vous de ce nouvel article propose par SoPsY?

Et surtout, n’hésitez pas à échanger avec SoPsY dans les commentaires 😉

XOXO

TheMouse

Retrouvez ICI toutes les chroniques de SoPsY
💕💕💕💕💕💕💕💕💕💕💕💕💕💕💕

Bonjour les Silvers,
Vous avez peut-être déjà envisagé de consulter et mais vous avez renoncé ne sachant pas à qui vous adresser?

Je vous propose un petit guide pour apprendre à se diriger dans la constellation « psy ».

Un psy oui, mais lequel?

 


L’abréviation psy recouvre des réalités très différentes.

Le psychiatre est un médecin. Il a été formé à la faculté de médecine et est habilité à prescrire des médicaments. Il est également remboursé par la sécurité sociale.

Le psychologue a fait au moins cinq années d’étude à la faculté des sciences humaines. Il détient une expertise dans le domaine des émotions, du comportement, des interactions humaines et de la santé mentale. Le titre de psychologue est protégé et le professionnel a un numéro adeli qui atteste de sa formation. Les consultations ne sont pas remboursées par la sécurité sociale mais elles peuvent l’être par une mutuelle.

Les titres de psychothérapeute et de psychanalyste peuvent être utilisés par les psychologues ou les psychiatres lorsqu’ils pratiquent des thérapies. Dans ce cadre, il s’agit d’une compétence supplémentaire pour ces professionnels.

Il existe également des psychothérapeutes et des psychanalystes qui ne sont ni psychologues, ni psychiatres mais qui ont été formés à un mode thérapeutique et le pratiquent. Ils ne sont pas remboursés par la sécurité sociale et s’ils n’ont pas de numéro adeli, ils ne peuvent pas être remboursés non plus par les mutuelles.

Une fois que vous avez déterminé le type de professionnel qui vous convient, demandez à votre médecin généraliste, à vos amis, à vos collègues s’ils connaissent un bon professionnel. La recommandation par une personne connue vous aidera à faire confiance au professionnel concerné.

 

D’accord, j’ai pris la décision mais que va-t-il m’arriver lors de cette première consultation? Ne vais-je pas avoir l’air idiot? Je ne vais pas savoir quoi dire…


Lorsque les gens prennent contact avec un psy pour la première fois, ils sont souvent extrêmement stressés. Ils se demandent comment va se passer la première consultation et se disent qu’au fond, ils n’ont rien à dire à cet inconnu. Les psys sont formés pour vous accueillir, pour vous rassurer et pour vous aider à parler sans peur d’être jugé.

S’il y a un lieu au monde où vous pouvez être vous-même sans craindre le regard d’autrui, c’est le cabinet du psy. C’est le lieu où tout peut être dit à travers des mots, à travers des réalisations artistiques, à travers des symboles. Le lieu où poser le fardeau d’une histoire trop lourde. Le lieu où pleurer sans honte et sans peur.  

 

Mais ceux qui vont voir un psy sont fous et je ne le suis pas…


La maladie mentale existe et elle est très vaste. Les psys sont les professionnels chargés d’aider les personnes qui souffrent de pathologies mentales mais ce n’est pas leur seul et unique rôle.

La maladie mentale reste relativement rare alors que le mal-être psychique est très courant.

Qui n’a jamais rencontré des difficultés relationnelles dans sa vie familiale, sentimentale ou professionnelle?

Qui ne s’est jamais posé des questions sur la meilleure façon d’éduquer ses enfants?

Qui n’a jamais eu des difficultés à communiquer avec son conjoint?

Qui n’a jamais été submergé d’interrogations sur ses choix professionnels?….

Venir consulter hors pathologie mentale était un luxe réservé à une certaine élite, souvent parisienne. Aujourd’hui, l’accès à la sphère psy s’est démocratisée et c’est une immense chance. Tout un chacun peut venir voir son psy de façon plus ou moins régulière comme on pourrait consulter un médecin généraliste. Il est possible de réaliser un suivi en quelques séances pour venir à bout d’une difficulté passagère ou de s’engager dans un suivi à long terme pour se comprendre et progresser vers un certain épanouissement. Le psy respecte vos objectifs et vous accompagne sur le chemin qui est le vôtre.

 

D’accord, ceux qui consultent ne sont pas fous, mais ils sont faibles…

Pour beaucoup, se gérer seul, sans aucune aide extérieure est une preuve de force de caractère.

En réalité, c’est exactement le contraire. Aller voir un psy demande un courage immense. D’abord parce qu’il s’agit de dépasser des stéréotypes sociétaux bien ancrés et ensuite parce qu’il s’agit d’accepter de faire confiance, de se livrer et de remettre en cause des fonctionnements établis souvent depuis l’enfance. On parle de travail sur soi car la démarche demande du temps, de la patience, de l’engagement, de l’énergie et de la persévérance.

 

Si un jour vous voulez tenter l’expérience « psy », gardez en mémoire une information essentielle: si nous sommes psy, c’est que notre vocation est de nous mettre au service de nos patients pour les aider sans jugement et avec une forme d’amour qui s’appelle l’empathie. Notre plus belle récompense est le mieux-être de nos patients.

 

Qu’en pensez-vous, les Silvers?

 

XoXo,

 

SoPsY

 

 

Mes chroniques à la radio sur France Bleu Azur… Décembre 2016 et janvier 2017


Coucou les MouseCatchers

Et voilà… Depuis le mois de septembre j’ai donc deux chroniques par semaine sur lesquelles je travaille avec Nicolas Mérou, journaliste de cette tranche du matin de 6h à 9h

La chronique des filles du web passe du lundi au vendredi à 6h55… Et moi j’y suis le mardi et le vendredi!

Je me rends compte que je ne vous ai pas mis les liens pour décembre 2016… Ayant été quelque peu perturbée par les ennuis de santé de mon fils début décembre 2016 puis fin janvier 2017!

Comme il n’est jamais trop tard, aujourd’hui, vous aurez droit à décembre 2016 ET janvier 2017… Je ne sais pas pour vous, le temps n’est pas terrible ce dimanche…

Ici ça va être petit feu de cheminée… Cocooning… Et probablement un ciné en fin d’aprèm: on a envie d’aller voir « Raid dingue » avec Dany Boon pour se changer les idées (ben oui, demain, Mariadoré se fait opérer de nouveau… alors on a hâte d’être à demain soir maintenant, que l’opération se soit bien passée et qu’il se repose!)

Alors… Si cela vous dit, voila les liens pour écouter ces chroniques pour le mois de décembre 2016 et  janvier 2017

DÉCEMBRE 2016

    JANVIER 2017

    Ou

    Alors? Que pensez vous de ces chroniques à la radio?

    Peut être avez vous des idées de chroniques que vous aimeriez que j’aborde? N’hésitez pas à me le dire, si je le peux, j’essaierai de les aborder 😀

    XOXO
    TheMouse

    … pour reprendre le jingle de cette radio… « on est bien ensemble! »

    Mes chroniques à la radio sur France Bleu Azur… Novembre 2016

    Coucou les MouseCatchers

    Et voilà… Depuis le mois de septembre j’ai deux chroniques par semaine sur lesquelles je travaille avec Nicolas Mérou, journaliste de cette tranche du matin de 6h à 9h

    La chronique des filles du web passe du lundi au vendredi à 6h55… Et moi j’y suis le mardi et le vendredi!

    Alors… Si cela vous dit, voila les liens pour écouter ces chroniques pour le mois de Novembre 2016

    Alors? Que pensez vous de ces chroniques à la radio?

    Peut être avez vous des idées de chroniques que vous aimeriez que j’aborde? N’hésitez pas à me le dire, si je le peux, j’essaierai de les aborder 😀

    XOXO

    TheMouse

    … pour reprendre le jingle de cette radio… « on est bien ensemble! »

    Les états d’esprit du vendredi 18 novembre 2016

    themouse friday

    Thanks God It’s Friday 

     Tout ca, vient d’une idée fantastique de Zenopia alias Fedora et du Postman.

    Pour tout savoir, allez sur leur blog 🙂 Voilà ça c’est fait.

     

    FATIGUE

    On dit que les voyages forment la jeunesse… Ok ok ok, mais quand on est quinqua, il faut savoir se ménager!!!

    En ce moment et pour les semaines qui arrivent, je squatte les avions, hôtels et trains… Alors, oui forcément, je fatigue… Mais ce que je fais est très intéressant aussi, alors tant pis, je me reposerai plus tard!

     
    HUMEUR

    Bonne!

    J’ai adoré une citation que mon formateur (une formation expression vocale et gestuelle… je veux être au top et m’améliorer encore) lundi et mardi à Paris, nous a donnée pour ne pas nous livrer son grand âge …

    « Il ne faut pas compter les années de l’âge… mais donner une vie à notre âge »(Proverbe japonais)…

    Il est professeur de théâtre, conteur et prof de fac… passionnant!… Merci Joseph Haddad pour cette super formation!

    ESTOMAC

    « Ne sais plus où il habite » vu tous les déplacements que je fais… Au moins, cela fait un entraînement pour la folie habituelle de l’alimentation des fêtes qui arrivent!!!

     
    CONDITION PHYSIQUE

    Bonne… Allez un petit entraînement de tennis demain!!! 

    ESPRIT

    En ébullition avec tout ce qu’il m’arrive depuis quelques mois avec le blog, ma chaîne YT, mes chroniques à la radio… et tous les projets qui arrivent!

    Hier j’ai été élue DP dans mon entreprise… Je suis élue depuis plus de 15 ans maintenant. J’en paie les conséquences sur ma carrière professionnelle, mais tant pis, je crois encore que l’on peut fait avancer les conditions de travail en entreprise!!!

     
    BLOG – CHAÎNE – CHRONIQUES

    Alors le blog pour commencer… une nouvelle bannière que j’ai faite avec l’adorable Aurore Balanant

    Je l’ai connue grâce au spot des Efluents qui aura lieu à Paris les 29 et 30 novembre 2016 (je vais y participer pour la seconde année… je vous en parlerai bien sûr… et vous pouvez aller voir toutes les archives du spot de l’an dernier ICI)

    Je voulais revoir le look de ma bannière, en créer une pour ma chaîne YT… bref, revoir mon identité visuelle!

    Alors, elle m’a demandé un moodboard que voila…


    Nous avons un peu échangé sur les attentes… et elle m’a fait une super bannière que vous verrez bientôt sur tous les réseaux!

    Allez parce que c’est vous… là voila en avant première


    Alors qu’en pensez vous?

    Alors franchement… N’hésitez pas à contacter Aurore si vous en avez besoin… Elle assure un max!!!

    Voila sa page ICI

    J’ai aussi envie de revoir en profondeur l’architecture de mon blog… mais je manque de temps… alors je vais chercher quelqu’un qui pourra me le faire… projet à mettre en place!

    Du côté de la chaîne YT… des projets aussi dont je vous parlerai bientôt… j’essaie en ce moment d’améliorer le décor de mes vidéos…

    Enfin, côté radio, c’est de plus en plus intéressant de participer à cette chrinique des « filles du web » sur France Bleu Azur … je commence à trouver mes repères dans ce monde qui m’était encore complètement inconnu il y a deux mois! Il faut dire que le journaliste avec lequel je travaille, Nicolas Merou, est vraiment super, alors ça aide!

    Vous pouvez retrouver mes chroniques de septembre et octobre ICI

     
    RESTE

    A continuer la liste de « choses à faire »

    PENSER 

    A mettre de l’ordre dans la liste de tout ce que j’ai à faire!

    MSG PERSO

    Avec tout ça, je n’arrive plus à lire autant que je le voudrai tous les blogs que j’aime… mais je ne peux pas tout faire… alors ne m’en veuillez pas… je passe tout de même souvent vous « voir », et vous laisse un petit message (d’ailleurs à ce sujet, j’aime les blogs qui ont le bouton « j’aime » qui me permet de montrer mon passage par ce « clin d’œil »!)

    AVIS PERSO

    C’est dommage que tous les déplacements que je fais en ce moment soient « compilés » sur si peu de temps… mais c’est ainsi!

    LOULOUS

    On s’est bien amusés le we dernier à faire la vidéo sur les onesies… allez la voir ICI


     Ok… leur crise hormonale est hard… mais bon, tous les parents passent par là… et tous disent que cela finit par passer!… ce qui n’empêche pas de s’amuser un peu aussi (bon, j’aimerais un peu plus de câlins comme avant… petit message à eux 😉)

    AMITIÉS

    RAS pour ce we…

    LOVE

    Alors cette semaine on était la famille « courant d’air »… moi à Paris lundi et mardi… lui à Londres mardi et mercredi… moi a marseille jeudi… 

    SORTIES

    Rien de prévu car mariadoré et adoadoré ont des matchs en équipe de tennis

    DIVERS

    J’ai l’impression de vivre dans ma valise en ce moment!

    COURSES

    Courses en drive faites ce matin… Mariadoré va tout chercher ce soir! 

    ENVIE DE

    Journées de 48h, c’est possible? 

    ´ZIC

    Keep Your Head Up par Andy Grammer. https://shz.am/t52936381

     
    Au fait… Connaissez vous ma chaîne YouTube? Voila le lien et pensez à vous abonner pour suivre mes nouvelles Videos… https://www.youtube.com/c/MagaliTheMouse
    Bon Vendredi!

    A la semaine prochaine
    Rendez-vous sur Hellocoton !

    #themouse #quadra #quinqua #50ans #silver #silvereconomie #silverblogueuse #silvers #40ans


    Mes chroniques à la radio sur France Bleu Azur… Octobre 2016


    Coucou les MouseCatchers

    Cela ne vous a pas échappé vu que je vous le dis très souvent, depuis début septembre, j’ai deux chroniques par semaine à la radio sur France Bleu Azur! J’en suis tellement (fière) contente, que je vous en parle souvent!

    Des femmes qui ont le Web comme vitrine et qui partagent sur France Bleu Azur des bons plans.

    • Valerie Pellegrini du moteur de trouvaille azuréen : cluster-cotedazur.com
    • Magali The Mouse, blogueuse, Youtubeuse sur son MouseZine : themouse.org
    • Aurore du site pratique des parents des des Alpes Maritimes : recreanice.fr

    Et voilà… Depuis le mois de septembre j’ai donc deux chroniques par semaine sur lesquelles je travaille avec Nicolas Mérou, journaliste de cette tranche du matin de 6h à 9h

    La chronique des filles du web passe du lundi au vendredi à 6h55… Et moi j’y suis le mardi et le vendredi!

    Alors… Si cela vous dit, voila les liens pour écouter ces chroniques pour le mois d’octobre 2016

    Alors? Que pensez vous de ces chroniques à la radio?

    Peut être avez vous des idées de chroniques que vous aimeriez que j’aborde? N’hésitez pas à me le dire, si je le peux, j’essaierai de les aborder 😀

    XOXO

    TheMouse

    … pour reprendre le jingle de cette radio… « on est bien ensemble! »

    Les états d’esprit du vendredi 30 septembre 2016

    themouse friday

    Thanks God It’s Friday 

     Tout ca, vient d’une idée fantastique de Zenopia alias Fedora et du Postman.

    Pour tout savoir, allez sur leur blog 🙂 Voilà ça c’est fait.

     Début d’une série de déplacements Pros en ce moment… Là je suis dans ma chambre d’hôtel sur Marseille…

    Vue depuis la chambre…


    FATIGUE

    Je crois que j’ai attrapé la crève… Pffff super pour le WE!

     
    HUMEUR

    Bonne… Et surtout contente de rentrer à la casa ce soir!!!

    ESTOMAC

    Avantage quand on est a l’hôtel.. Le petit déjeuner… rien à préparer!

     
    CONDITION PHYSIQUE

    Samedi dernier, je n’ai pas pu reprendre mon tennis a cause de la sciatique… donc demain, reprise (avec la crève probablement… Ou pas, on verra demain!)

    ESPRIT

    Je dois reconnaître que le blog/ma chaîne YT/mes chroniques radio me donnent l’impression d’exister dans une période pro compliquée 

     
    BLOG – CHAÎNE – CHRONIQUES

    Hier j’ai rencontré Marie Jeanne qui me suit… C’était vraiment très agréable!!!

    Cela permet de passer du virtuel au réel.. On a papoté toute l’aprem à une terrasse sur le vieux port de Marseille, avec Notre dame de la garde  en toile de fond! Génial

    C’est tellement agréable de mieux se connaître!!!

    Tenir un blog c’est beaucoup de temps, du boulot (si siiiiiiii… beaucoup de boulot..)… et lorsque cela permet de faire des rencontres ou participer à des événements exceptionnels, c’est fabuleux!

    Moi cela me permet aussi de faire de la radio… Une aventure que je n’imaginais même pas possible!

    Parfois, il y a des trolls, des mots parfois désagréables ou méchants, des « embrouilles », des jalousies… Ça c’est la partie moins bien… Mais c’est comme partout! L’herbe n’est ni plus ni moins verte là qu’ailleurs! C’est pour moi une passion et un plaisir, et je compte bien que cela le reste!

    RESTE

    A aller choisir une nouvelle paire de lunettes de vue… ophtalmo vue la semaine dernière… la « vieillerie » progresse!

    PENSER 

    A prévoir pour le jour de l’an… 

    MSG PERSO
    Une belle soirée mercredi… Merci pour cette idée et l’organisation! (Cf amitiés)

    AVIS PERSO

    À chaque fois que je vais chez France Bleu préparer mes chroniques, j’apprends plein de choses!!!

     

    LOULOUS

    Les rdv « médicaux » habituels de « rentrée » à caler… Lunettes à refaire pour adoadorée (mais alors, finalement, ce n’est pas qu’une « affaire de vieillerie »😂)

     
    AMITIÉS


    C’était génial mercredi d’aller au concert des Insus entre girls (euh Franck va devoir se raser un peu… le pauvre… les « garçons » l’ont envoyé pour nous surveiller lol!

    Alors les Insus… Waouw trop bons!!! Comme ils assurent!

    On sent vraiment qu’ils s’éclatent et prennent du plaisir sur la scène 

    Par contre, aller voir un concert dans la fosse, quand on mesure 1m52…. C’est:

    – ne voir que les effets spéciaux lumineux qui sont  heureusement variés… Il manque un écran géant sur les côtés (quoi ça se fait non? Surtout avec un public vieillissant!)

    Voila ce que j’ai vu toute la soirée…


    Et la tu es super contente quand la personne devant toi filme le concert avec un smartphone avec un écran de bonne taille et de avec une bonne qualité d’image! J’ai ainsi pu voir un petit peu de ce qu’il se passait sur la scène!

    – Penser à y aller avec de vraies chaussures de dragqueen…


    Double usage… on y voit mieux… on écrabouille les pieds de tous ceux qui eux voient toujours les concerts parce qu’il font plus de 2m (pourquoi plus de 2m me direz vous? Parce que ce soir là, j’ai rêvé mesurer cette taille là… Comme un de mes externes quand j’étais interne des hôpitaux… Hein Marc? Toi tu peux aller voir un concert dans la fosse!)

    – 3h debout pour « juste écouter de la musique » (ok, ok, ok elle était divine et il y avait de l’ambiance aussi!)… C’est… Comment dire… Une expérience intéressante… que je vous déconseille… très mauvais pour le retour veineux!

    – Travailler ses mollets à force d’essayer d’apercevoir ce qu’il se passe sur scène, en se mettant sur demi pointes (et il va me falloir plusieurs jours pour me remettre de mes courbatures)

    Alors Mr Bertignac… Mr Aubert… Mr Kolinka… Aux auditions à l’aveugle j’aurais buzzé évidemment tellement les Insus assurent
    Par contre, si j’avais été jury de TheVoice… j’aurais eu le plaisir de vous voir ensuite… Et la seule chose que j’ai vue de toute la soirée, sont les effets de lumière… et encore… s’ils n’étaient pas trop bas

    Bon dorénavant, je ferai ma « vieille »… Ce sera musique à fond dans ma voiture pour vous écouter… Ou alors des places assises en hauteur… Et encore, je n’y vois maintenant plus très bien de loin! Mdr!

    Voilà d’où j’ai le mieux vu le concert finalement.., sur le teeshirt souvenir de la tournée que je me suis acheté!


    LOVE

    Pour cette semaine et la semaine prochaine… Je n’arrête pas de me déplacer… Et ensuite ce sera lui… on tient un vrai planning de « garde » pour les adoadorés!

    SORTIES

     Reprise du tennis demain matin
    DIVERS

    Semaine prochaine chargée encore… jeudi et vendredi en réunion sur Paris!

     
    COURSES

    Le drive est préparé sur mon appli… yapluka choisir le créneau de retrait pour demain et hop!  

    ENVIE DE

    Prendre mon temps ce week end

     
    ´ZIC

    Un Autre Monde par Téléphone 

    http://shz.am/t10271770

     
    Bon Vendredi et surtout bon we a cette heure!

    A la semaine prochaine
    Rendez-vous sur Hellocoton !
    Voila le lien de ma chaîne YouTube et pensez à vous abonner pour suivre mes nouvelles Videos… https://www.youtube.com/c/MagaliTheMouse

    #themouse #quadra #quinqua #50ans #silver #silvereconomie #silverblogueuse #silvers #40ans