Être maman supporter de son MiniFederer, joueur de tennis!

2 comments

Hi les MouseCatchers

Voilà… Dans la famille TheMouse, tout le monde joue au tennis… La fille pour le fun, la maman pour entretenir son bronzage et tenter de faire fondre ses bourrelets, le père éclate encore son fils au score (mais il va falloir qu’il s’accroche aux branches le « vieux »)… Et le fils fait son miniFederer!

Bref… Pour situer l’étendue de la contamination par la balle jaune « poilue », l’ouverture d’une boîte de balles neuves est à coup sûr un moment d’extase olfactive (là, je vois les « connaisseurs » qui se disent qu’il va falloir qu’ils changent leurs balles, rien que pour se faire une petite bouffée d’odeur de balle neuve!)

Jouant sur terre battue… Nos voitures ont des tapis « remplis » avec cette terre orangée… Les chaussettes ne sont blanches que lors de leur 1ère sortie, ensuite c’est le orange qui domine… Le filtre du séchoir à linge contient de la terre battue propre et sèche, de même que les poches des shorts de tennis!

Je ne compte plus le nombre de balles de tennis traînant dans la voiture, derrière le canapé du salon, sous le lit…

En déco sur la terrasse, nous avons une superbe sculpture contemporaine: une machine à corder (pour le père et le fils… Chez les filles, on change directement de raquette, lol!)

Bon tout ça pour bien planter le décor!

Revenons à MiniFederer… Mon adoleschiantblond… Il a commencé le tennis avant d’entrer à la maternelle… Et il faut donc l’amener faire des tournois…

Me voilà donc au bord d’un terrain de tennis… Le cœur bien accroché à supporter mon blondinet qui cavale en plein cagnard après sa baballe!!!

Eh bien je suis fan! C’est beau de voir de si jolis points à cet âge là (12 ans)… Ok, je ne suis pas impartiale, mais je m’en fiche!
Quoi que puissent en dire ses entraîneurs ou son papaFederer: évidement… Bien sûr qu’il peut mieux jouer… Qu’il devrait faire tel coup ou tel autre coup… Mais n’oublions pas son âge!!!
Et puis, c’est vrai qu’en spectateur à l’extérieur du terrain, assis à l’ombre d’un pin, on voit bien où est le point faible de l’adversaire… Mais c’est qui qui court par plus de 30° au soleil?

Alors être maman supportrice, c’est, avec un clignement d’yeux, savoir rassurer son « bébéchampion », l’encourager, le supporter… Ou lui faire aussi les gros yeux si le comportement est moins fairplay (et puis, il sait que même si un jour il joue à Roland Garros, s’il ne se comporte pas bien, « sa mère elle descend sur le terrain et elle le sort »! Non mais!)

Mais il le sent… Il le sait… Je suis avant tout là pour le moral du champion (parce que côté technique, je maîtrise mieux le tricot je crois!)… Alleeeeez!!!

Et il gagne!!!… 6-0, 6-0!!! Waouwww… Vous verriez comme TheMouse est trop fière!

Bravo « blondinetminiFederer »… Continue à te faire plaisir!!!

Et puis, si jamais il ne gagne pas… Alors je suis la aussi pour le soutenir:
Pour moi, le mot « perdre » n’est pas approprié et ne veut rien dire… C’est mieux « n’a pas gagné ce match »… Sur un match, il y en a un qui est meilleur que l’autre à un instant donné, c’est tout!

Regardez un bel exemple de cette semaine, avec la victoire de Tsonga à Toronto!

https://m.facebook.com/tsonga/photos/a.10151884798997637.1073741836.215021952636/10152369336697637/?type=1&source=46

Des heures et des heures d’entraînement… Beaucoup de ténacité… Et une magnifique victoire!!! Bravoooooo!

Xoxo

TheMouse

Suivez et likez:

2 comments on “Être maman supporter de son MiniFederer, joueur de tennis!”

Laisser un commentaire