La chronique d’Isa-belle-mais-non: les courses de noël!

2 comments


 

Courses de Noël… pfiiouuuu, ma carte a chauffé, et il m’en manque la moitié ! Cette année, c’est pas compliqué : TOUT est cher ! ou bien tu tombes dans le cadeau heuuu-c’est-un-échantillon ?.. 

Et puis… Il faut résister à cette flopée de vendeurs-vendeuses qui n’en sont pas…

Cultura, Liste :

Epreuve n°1: résister à l’intello-de-la-musique, à qui tu demandes :

– Maître Gims, je trouve où ses CD svp ?

– On fait que de la musique ici, madame.

 Le-mec-genre-ce-que-tu-veux-acheter-ne-mérite-que-mon-mépris, ne lève même pas la tête pour me répondre.

– EXCUSEZ-MOI, Vous avez « La Politesse pour les Nuls » ?

Il me regarde. 

Je le regarde. 

Et quand ça va pas, il parait que ça se voit et que je parle sec et pointu :

– Mâître Gîms, c’êst ôù, s’îl vôûs plâît ! grrrrr.

Ah, je-n’écoute-pas-d’la-crotte me montre nonchalamment « où » le roi du zénith fait ses gammes . 

Je me sens rappeuse, avec de grosses bagouses, des lunettes noires et une casquette. Pétard, si je pouvais je lui graverai le mot « suffisance » sous les paupières, pour qu’il le voit dans son sommeil… 

Bon, Gims, caisse, cadeau pour Baptiste, FAIT.

Epreuve n°2 : se battre avec les vendeuses pour qu’elles « daignent » te donner un moche-sac-cadeau (ben je paie, j’ai droit, nan ?). Y en a même une qui m’a annoncé : « On nen na pu ».

 OH OH OH ! Le père Noël est passé par là ? On est le 09 décembre et vous n’avez « pu » d’emballages cadeaux ? Je suspends mon doigt au-dessus de la machine à la-carte-qu’elle-est-bleue, genre pas d’sachet, pas d’paiement. Pepette se décide à appeler « Gérald » qui revient avec des very-moches-zemballages-acque des zétoiles, (nen na encor’ !) qu’elle s’empresse de fourrer-en-vrac dans mon sac. 

Voilà. Maintenant l’ est tout froissé.

Son destin n’était pas de briller sous mon sapin.

Sourires de convenance, bye bye. 

Epreuve n°3 : résister aux réflexions à la c… de Gallinacée-je-suis-vendeuse-mais-ça-s’voit-pas, à la caisse de Séphora :

– Vous zavez pris le tout petit-petit-modèle d’eau de parfum… 

Les zôtres vendeuses qui rangent-rien me regardent, l’ai courroucé devant ma pingrerie…moi l’avare (qui laisse quand-même 160€ dans la boutique)…

Je regarde la loooonngue boite trèèèèsss chère, et constate que oui, le flacon aux petits ml doit être fin.

– Vous z’avez aussi un petit moyen modèle un peu plus gros,il n’y a que 35€ d’écart avec le modèle beaucoup plus gros…Enfin, c’est vous qui voyez. me dit la belle cocotte qu’a des problèmes avec les adjectifs, en pinçant les lèvres.

– Et OUI, il y a AUSSI une TOUTE PETITE différence entre une pintade et dinde. Vous préférez quoi vous ? Hein ? J’vous laisse réfléchir !

Sa copine qui-ne-range-rien demande si je veux qu’on emballe mes parfums…

– Non ! je les range sur une étagère, c’est pour faire joli…

Elles restent interdites. Si j’avais du maïs, je leur en jetterai volontiers.

– BIEN SÛR QUE JE VEUX DES PAQUETS CADEAUX.

Bon, si vous cherchez une dinde ou une pintade pour Noël, vous savez où aller, hein ! Y a des petits-moyens modèles, ou des grosses.

C’est vous qui voyez.

Décidément, le shopping, c’est pas pour moué, ça me rend agressive.

  

Alors? Vous rejoignez le fan club d’Isa-Belle-Mais-Non?

Tout sur cette nouvelle rubrique Isa-Belle-Mais-Non

2 comments on “La chronique d’Isa-belle-mais-non: les courses de noël!”

  1. Oh j’ai bien ri tiens ! Je me suis retrouvée !! Il paraît que lorsqu’on me cherche, je laisse l’autre plutôt déconcerté 😉 bisous ma Mouse et bon w-end zen 😘

Laissez moi un petit Message :)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.