SoPsY: la thérapie familiale en 5 étapes

SoPsY: la thérapie familiale en 5 étapes 

Coucou les MouseCatchers
Voilà la chronique désormais hebdomadaire de SoPsY (voir sa présentation ICI)

Cette semaine, SoPsY nous propose de nous expliquer comment se passe une thérapie familiale!

Alors? Que pensez vous du sujet du jour?

Et surtout, n’hésitez pas à échanger avec SoPsY dans les commentaires 😉

XOXO

TheMouse

Retrouvez ICI toutes les chroniques de SoPsY

💕💕💕💕💕💕💕💕💕💕💕💕💕💕💕
Hello les Silvers,

 

Je vais essayer de répondre régulièrement à des questions que vous m’aurez adressées. Vous pouvez les envoyer à l’adresse suivante: sopsy0102@gmail.com. J’en sélectionnerai une de temps en temps et profiterai de cette tribune pour répondre.

 

C’est ainsi qu’Anne, âgée de 35 ans m’a posé la question suivante:

 » Divorcée depuis quelques années, je me suis installée en septembre avec mon nouveau compagnon. Nous avons chacun deux enfants et souhaiterions créer une famille unie. Mais mon fils qui a 7 ans se montre coléreux et a recommencé à faire pipi au lit. Mon médecin m’a conseillé de faire une thérapie familiale? Est-ce adapté? »

 

Voyons, Anne, et vous tous, les Silvers, ce qu’est une thérapie familiale.

 
La thérapie familiale en 5 étapes

 

 

Quoi?

La thérapie familiale comme son nom l’indique, concerne une famille. Mais qu’est-ce qu’une famille? C’est une notion à géométrie variable. En effet, il peut s’agir du père, de la mère et des enfants. Mais on peut envisager aussi qu’un seul des enfants soit concerné ou bien que la grand-mère soit aussi comprise à ce moment précis dans la définition de la famille.


La famille sera donc définie comme l’ensemble des personnes concernées à un moment M par un problème commun. En ce qui te concerne, Anne, lors de la première consultation, le psy peut demander à ce que tu sois là avec ton compagnon et tous les enfants vivant sous votre toit.  

 

Quand?

La thérapie familiale intervient le plus souvent en période de crise ou de souffrance, au moment où de nouveaux équilibres doivent être trouvés: la naissance d’un enfant, un divorce, la recomposition d’un famille, la nécessité de faire face ensemble à un malade grave, le deuil d’un membre du groupe, le chômage,… Ces évènements changent les équilibres de vie et peuvent mettre à jour des dysfonctionnements.


 

Comment?

Le thérapeute reçoit tous les protagonistes lors d’un premier entretien. Il va les écouter et déterminer la dynamique de travail. En fonction de ce qu’il aura compris, il peut organiser des consultations à géométrie variable et rencontrer les différents intervenants seuls ou en groupes significatifs c’est à dire éventuellement le couple seul, les enfants seuls, un parent et un enfant… Le psy va déterminer les participations nécessaires à chaque séance pour permettre une évolution positive du groupe.

Dans ton cas, Anne, il se peut que le psy ait besoin ponctuellement, de faire appel aussi au papa de ton fils puisqu’il fait également partie du système familial.

Les différents participants sont tous amenés à s’exprimer. Il ne s’agit pas de stigmatiser une personne, de désigner un coupable mais de comprendre comment à travers des jeux subtils d’équilibres et de compensation, une situation peut devenir génératrice de souffrances pour tous.  

 

 

Pourquoi?

Quand une situation de tension apparaît dans un famille, la communication est souvent difficile. L’écoute est rarement présente et chacun a tendance à se rigidifier sur ses certitudes et ses peurs. Le cabinet du psy offre un lieu sécurisé où chacun va pouvoir livrer ses ressentis sans peur d’être jugé ou disputé. C’est très important en particulier pour les enfants, qui osent parfois dire ce qu’ils pensent ou ressentent par rapport à telles ou telles attitudes de leurs parents. En famille, on parle souvent beaucoup mais on ne se parle que très rarement.


La thérapie familiale a été particulièrement développée par les thérapeutes systémiques qui considèrent que la famille est un système, où chacun influe sur chacun. Et l’un des protagonistes peut être le patient désigné, celui qui porte les symptômes de la famille.

Dans ta situation, Anne, ton médecin semble penser que ton fils est le porteur de symptômes et qu’il est préférable d’envisager une démarche commune pour le bien être de tous. En effet, son changement de comportement s’est exprimé au moment d’un changement de vie familiale. La problématique ne semble pas a priori être totalement personnelle.

 

Avec qui?

Conduire un thérapie familiale demande certaines connaissances techniques. Les psy systémiques en particulier, sont formés à ces techniques. Avant de prendre rdv, Anne, demande au praticien s’il a bien la formation adéquate.  

 

Courage Anne.

 

XoXo,

 

SoPsY

5 réflexions sur “SoPsY: la thérapie familiale en 5 étapes

  1. Bonjour SoPsy, concernant le sujet du jour, enfants casés et , apparemment bien dans leur Peau (ouf) quand à nous deux, ma foi, ça avance relativement bien mais c’est volontiers que je note votre (ton?) adresse mail pour poser une question (et oui quelques vieux fantômes. ….) merci en tout cas pour ces articles clairs et compréhensibles concernant un domaine très peu développé en général dans la presse ou autre.Bonne journée.

    Aimé par 1 personne

  2. Bon pour moi maintenant c’est thérapie de couple ou individuelle.
    Les enfants se gèrent. …hein ?
    Merci de ces posts intéressants.
    Bel après midi ma copine !

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s